18 janvier 2021

Variation du dollar par rapport à l’euro : quels impacts sur les primes d’assurance ?

Variation du dollar par rapport à l’euro : quels impacts sur les primes d’assurance ?

En 2020, le dollar US s’est significativement affaibli par rapport à l’euro, notamment du fait de la politique monétaire de la FED (banque centrale des Etats-Unis) en réponse à la crise sanitaire. Quels sont les impacts de la variation du taux de change sur les primes d’assurance ? Réponse et décryptage de notre équipe actuariat.

Evolution du dollar par rapport à l’euro, en 2020

Au 1er janvier 2020, 1 euro s’échangeait pour 1,11 $ contre 1,22 $ au 31 décembre, avec un taux de change au plus bas à 1,06 $ le 24 mars, suivi d’une montée de l’euro depuis fin mai.

Impacts de cette variation sur les contrats d’assurance

Cette variation a des impacts sur les résultats des contrats d’assurance dont les primes sont libellées en euros et une partie des prestations en zone dollar. En raison du décalage entre la facturation de la prime et le règlement du sinistre, des effets de change impactent les résultats.

A Noter : la zone dollar comprend les Etats-Unis ainsi que tous les pays dont la monnaie a une parité fixe avec le dollar, comme Hong Kong, les monarchies pétrolières (Emirats arabes unis, Arabie saoudite, Oman, Qatar, Jordanie, Bahreïn), et certains petits Etats d’Amérique latine comme le Panama, par exemple.

Exemple d’un contrat d’assurance avec des primes exprimées en euros et un sinistre à 111 $ :

• Au 1er janvier, pour un sinistre à 111 $ et un taux de change à 1,11, le sinistre converti en euros est de 100 €.

• Au 31 décembre, pour un sinistre à 111 $ et un taux de change à 1,22, le sinistre converti en euros est de 91 €.

Il y a donc un effet de change qui induit une baisse de 9 % du sinistre en euros, tandis que la prime est restée identique car libellée en euros.

Estimation de l’impact moyen sur les sinistres survenus en 2020 :

On observe une baisse des sinistres en euros en 2020. Symétriquement, si en 2021 le dollar remontait par rapport à l’euro, les résultats des contrats expatriés dont les primes sont en euros et les sinistres pour partie en zone dollar, seraient dégradés.

Afin de limiter les effets de change, il est conseillé de libeller les primes dans les devises des principaux pays d’expatriation. Par exemple, pour une population aux Etats-Unis ou dans les Etats pétroliers, on libellera les primes en dollars, tandis qu’une population en Europe verra ses primes libellées en euros.

A propos de l'auteur : Henner

Le Groupe Henner développe des solutions innovantes en assurances de personnes et est le courtier leader en France sur le marché de l’assurance santé collective. Très présent à l’international, il compte 1 550 collaborateurs à Paris et en régions, en Europe, Asie, Afrique et Amérique du Nord. Présent sur tous les segments de l’assurance de personnes (santé, prévoyance, retraite), le Groupe accompagne près de 11 000 entreprises de toutes tailles (TPE, PME, ETI, grands groupes) dans la conception et la gestion de leurs programmes de protection sociale au bénéfice de 2,1 millions d’assurés et leurs familles.

HENNER

About HENNER

Le Groupe Henner développe des solutions innovantes en assurances de personnes et est le courtier leader en France sur le marché de l’assurance santé collective. Très présent à l’international, il compte 1 500 collaborateurs à Paris et en régions, en Europe, Asie, Afrique et Amérique du nord. Présent sur tous les segments de l’assurance de personnes (santé, prévoyance, retraite), le Groupe accompagne près de 10 000 entreprises de toutes tailles (TPE, PME, ETI, grands groupes) dans la conception et la gestion de leurs programmes de protection sociale au bénéfice de 1,5 million d’assurés et leurs familles.

  •